Coq décapité à Bayonne : la vidéo date de juin 2019. Nous y voyons, Bixente Larralde, un jeune joueur de pelote Basque arracher la tête d’un coq vivant avec ses dents ! La vidéo a été repérée et dénoncée par Daniel Raposo, un représentant de la fondation Brigitte Bardot, il y a quelques jours.

«  il fallait absolument dénoncer ces faits car ces faits sont graves et punis par la loi. »

Le procureur de Bayonne va ainsi poursuivre Bixente Larralde pour acte de cruauté envers un animal. L’homme au coq décapité encourt une amende de 30 000 euros et deux ans de prison. Nous espérons que la sanction sera exemplaire quant à cet acte odieux.

Aucune prise de disposition de la Fédération Française de Pelote Basque

La fédération Française de Pelote Basque a décidé, de son côté, de publier un communiqué sans prise de position. Elle sollicite même de la clémence pour le joueur… En voici l’intégralité :

COMMUNIQUE DE PRESEE

13.08.2019

La cédera Française de Pelote Basque a eu connaissance d’un acte individuel d’un joueur licencié de la Fédération, filmé et divulgué sur les réseaux sociaux.

Les commentaires qui circulent sans retenue, notamment sur ces réseaux vite érigés en tribunal, témoignent cependant d’une réelle émotion, bien au-delà de la communauté des défenseurs des animaux, du reste nombreux dans les rangs des sportifs et dirigeants que je préside.

Le volet judiciaire n’appartient en rien à la Fédération Française de Pelote Basque, mais nous voudrions simplement appeler tous ceux qui ont soutenu ce joueur dans ses victoires, sa préparation, ses efforts, à faire preuve de modération dans cette épreuve, puisque ce jeune athlète a une parfaite conscience de son acte et a toujours eu un comportement irréprochable en compétitions.

Il est important de rappeler que la mission de la Fédération est de gérer et de développer la pratique de la pelote basque.

Monsieur Lilou ECHEVERRIA

President de la FFPB

Une pétition pour la radiation du joueur circule néanmoins. Un sportif, qui plus est notoire dans sa région, se doit de montrer l’exemple ! Quant à nous, écœurés, espérons un vaccin contre la bêtise et une réelle sanction judiciaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *