Et pourquoi pas une petite basse cour ?
Il est tout à fait envisageable de cumuler les bienfaits d’une petite basse cour quand la surface de votre terrain le permet, mais qu’en est-il de la cohabitation des poules et des chèvres ?

Dans quelles conditions

Ils ont tous les deux besoin de leur propre maison, mais peuvent facilement partager un pâturage ou un grand jardin

Les poulets ont besoin de nourriture à l’intérieur du poulailler, nous recommandons une ouverture vers le pâturage par une petite porte, qui bloque l’accès de l’intérieur du poulailler aux chèvres.
Ainsi, vous n’avez pas à surveiller votre poulailler chaque fois qu’ils ont besoin de plus de nourriture. Si vous avez déjà un poulailler qui ne peut pas avoir une entrée aménagée, vous pouvez utiliser un distributeur de graines spécifique. En plus de ne pas avoir les chèvres qui mangent les graines de vos poules, il est important de noter que le régime alimentaire est très différent !

Les chèvres ont besoin d’un endroit assez grand pour se reposer et d’un autre espace pour s’alimenter. Pour l’aménagement de votre chèvrerie, pensez à installer la mangeoire en hauteur, même si les chèvres ne sont pas agressives si des poules mangent leur nourriture. Nous recommandons un chargeur de foin, qui sera facile d’entretien et difficile d’accès pour nos amis galliformes.

Les maladies

La plupart des maladies ne sont pas transmissibles entre les animaux, mais les poulets peuvent transmettre la salmonellose aux chèvres. Veillez donc à entretenir votre poulailler et la chèvrerie. UN environnement sain réduit considérablement les risques de maladie.

Les meilleurs amis ?

Les poules et les chèvres ne sont pas amis, ils s’ignorent courtoisement. Rassurez vous, il n’y aura pas de règlement de comptes ou rixes. Surveillez tout de même les pattes de vos poules si, par accident, une chèvre lui marchait dessus.

En conclusion

Quel bonheur d’avoir sa propre basse-cour ! Qu’il s’agisse des chèvres ou des poules, l’entretien est minimum. Seul la propreté des lieux de sommeil est à surveiller. Vous optimisez ainsi votre espace, avec très peu de risques. La seule précaution, est que les chèvres ne mangent pas la nourriture de vos poules 😉

Vous découvrirez le plaisir d’observer ces animaux cohabiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *