De nombreux éleveurs de poules ont des cheptels qu’ils considèrent comme leurs animaux domestiques.

Qui aurait pensé que les poules étaient des créatures aussi dociles?
Ont-elles toujours été comme ça?
Étaient-elles amicales depuis le jour où elles ont éclos?

Non, jusque là vous n’apprenez rien 😉

Apprivoiser les poules n’est pas très difficile, mais cela demande de la persévérance et de la patience.

Alors, comment dresser ses poules ?!

Bien choisir la race de ses poules

Tout d’abord, avant même de commencer à apprivoiser vos oiseaux, vous devez choisir les races appropriées.
Il existe des races spécifiques, classées par catégorie, connues pour être plus amicales que d’autres. Par exemple, l’Orpington est généralement affectueux, câlin et globalement très sympathique.
La race Serama ou les combattants sont plus craintifs, voir agressifs.

Voici une liste des races de poulet les plus communes connues pour leur convivialité

  • L’Orpington
  • L’Australorp
  • La Poule Soie
  • La Faverolle
  • La Poule Gâtinaise
  • La poule Sussex
  • La poule Cochin
  • La Brahma
  • La Wyandotte
  • La Bantam

Commencer le dressage avec les poussins

Elever une volée d’oiseaux amis commence par apprivoiser les jeunes poussins.
Les poussins sont, par nature, des créatures adorables qui aiment l’attention, profitez-en.
Cependant, n’en faites pas trop et ne les effrayez par vos signes constants d’affection.
Patience et persévérence sont les maitres mots.

Semaine un et deux

Vous devez commencer à socialiser vos poussins dès que possible. Cependant, le jour où ils arrivent ou que vous les achetez, essayez de ne pas les toucher et de les câliner beaucoup. Ils ont besoin de ce temps pour se familiariser avec leur nouvelle maison et leurs frères et soeurs.
Le deuxième ou le troisième jour est le moment où vous devriez commencer à les toucher, à les tenir et à leur parler. Lorsque vous parlez, faites le doucement, de manière apaisante et silencieuse.
Si vous avez déjà entendu comment une mère poule parle à ses poussins, elle glousse doucement et fait ronronner. Essayez de sonner de la même manière.
Tenez-les tous les jours.
Nichez-les dans votre main lentement et ensuite mettez-les sous votre menton tout en parlant doucement. Si ils s’endorment, c’est très bon signe! Cela montre qu’ils sont totalement détendus et calmes.

comment élever vos poules ?
Petit à petit …

Notez que chaque fois que vous atteignez la couveuse, vos poussins vont probablement se disperser et paniquer. C’est un comportement normal. Ils supposent que votre main est un prédateur et ont l’instinct immédiat de se cacher.
Essayez donc de les atteindre sans faire de gestes brusques tout en parlant, puis attrapez lentement le poussin que vous voulez. Si vos poussins semblent encore très effrayés, mettez souvent votre main dans la couveuse. Parlez-leur mais ne les touchez pas.

Bientôt, ils pourraient même venir et se tenir dans votre main. Vous pouvez également essayer de mettre des aliments dans votre main pour qu’ils associent votre voix et votre main à la nourriture.

Premières sorties de la couveuse

Vers le troisième jour, sortez les poussins de la couveuse pour une petite excursion chaque jour sur le plancher du salon.
Protégez ce qui doit l’être des petits accidents (Fientes ;))
Soyez très prudent lorsque vous tenez et déplacez les poussins hors de la couveuse pour qu’ils ne tombent pas au sol. Ils sont très fragiles et peuvent mourir d’une chute, même d’une petite hauteur.
Asseyez-vous sur le sol avec eux et laisse-les sortir. La première chose qu’ils vont faire est de courir sur vos genoux. À ce stade de leur vie, ils doivent vous faire confiance. Vous les retirez de leur couveuse et les ramenez en toute sécurité. Ils sembleront un peu effrayés. Mais cela les aide à créer des liens avec vous. Sortez-les chaque jour sur le sol pour faire de l’exercice pendant environ 10 minutes. Peu à peu, ils quitteront vos genoux pour explorer et apprendront à ne pas avoir peur de nouvelles choses. Cela les aide vraiment à créer des liens avec vous. Ils apprennent à vous associer à un lieu de grande sécurité.

Premières ballades à l’extérieur

Après environ une semaine, si le temps le permet, sortez à l’extérieur.
Assurez-vous que la température est d’au moins 10°C, qu’il n’y a pas/très peu de vent, et un peu de soleil. Gardez-les toujours dans un enclos afin qu’ils ne puissent pas s’échapper et rester à l’abri des prédateurs. Leur instinct primaire prendra peut-être le dessus au début.
Gardez leurs visites extérieures brèves au début. Asseyez-vous avec vos poussins comme vous l’avez fait sur le sol du salon.

Premières ballades des poussins
Semaine trois à sept

C’est à cet âge que vos poussins vont commencer à devenir joueurs.
Ils sont hyper curieux et occupés toute la journée! Ils ne seront probablement plus intéressés par leurs câlins quotidiens, il est temps de les former à venir lorsque vous les appelez.
Emmenez-les dehors et appelez-les en utilisant « Venez, Poulettes, Poussins » ou tout autre appel bref et rapide. Ils vous suivront de près. Mais sachez également qu’ils s’arrêteront souvent pour enquêter sur quelque chose de nouveau ou même faire une petite sieste au soleil.
Soyez patients, et prenez plaisir à les regarder 🙂
Parfois, ils battent des ailes alors qu’ils vous suivent. À la fin de la journée, quand ils sont épuisés, câlinez-les et tenez-les. Placez-les sur une serviette sur vos genoux pendant que vous regardez la télévision ou lisez un livre. Passez simplement le plus de temps possible avec eux.

Semaine huit et au-delà

Continuez la routine d’appel et de câlins. Commencez à nourrir les restes de cuisine vers la huitième semaine, idéalement dans le creux de votre main.
Vos poules apprendront bientôt que seules les bonnes choses viennent de vous. Si vous élevez vos poussins pour qu’ils soient amicaux dès le début, vous aurez des poules amicales jusqu’à la fin.
De plus, il sera beaucoup plus facile de leur enseigner des tours.

Continuez comme ça maintenant que vos oiseaux ont grandi, ne négligez pas de passer du temps avec eux, de les câliner, de jouer avec eux, de les nourrir à la main ou de leur parler.
Le travail paye, mais si vous ne continuez pas, vos oiseaux deviendront plus sauvages.
Bien que toutes poules de tout âge peuvent être apprivoisées dans le temps imparti et avec l’effort requis, il est plus facile de les apprivoiser dès le début

Des poules libres !!

Bon amusement 🙂

Si vous avez des questions, nous sommes à votre disposition !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *