Faut-il construire soi-même son poulailler ? Cette page tente de répondre à cette question en balayant les pré-requis. Si vous êtes d’ores et déjà convaincu : vous pouvez passer immédiatement à la page comment fabriquer un poulailler.  Si cela vous fait peur, vous pouvez toujours acheter un poulailler. Le cas échéant, saviez-vous que vous n’avez pas besoin d’être artisan de l’année pour réaliser un poulailler maison ? Il vous faut juste quelques bases en menuiserie ou en bricolage et vous pourrez réussir un nid de rêve pour vos poules. Avant d’aller chercher vos marteaux, votre scie ou des clous, voici quelques points à prendre en compte avant de se lancer.

Première question à vous poser :  combien de poules voulez-vous accueillir dans votre poulailler ? De fait, ai-je la place ? La norme veut que vous affectiez une poule par 0,2 mètre carré à l’intérieur du nid pour 0,5 mètre pour la zone en plein air. Ceci étant dit, pour un confort optimal, l’idéal est de compter 0,5 mètre carré par poule à l’intérieur (et 1 mètre carré à l’extérieur). In fine, le poulailler doit être le plus spacieux possible pour favoriser l’épanouissement de vos poules. Il vous faut donc de la place !

Construire un poulailler ? Le plan est indispensable.
Construire un poulailler ? Le plan est indispensable.

Construire un poulailler, avez-vous suffisamment de place ?

Le premier élément à considérer est donc la taille. Nous l’avons vu supra, la dimension minimale recommandée est de un mètre carré par poule à l’intérieur du poulailler. Cependant, il est toujours préférable d’avoir plus d’espace. Tout comme les humains, les poules sont enclins à se chamailler lorsqu’elles sont entassées dans des espaces restreints.

Par ailleurs, les poules ont besoin d’ombre la journée. Placer le poulailler sous un grand arbre à feuilles caduques est idéal (arbre qui perd ses feuilles à l’automne). L’habitat conservera ainsi sa fraîcheur en été et bénéficiera des rayons de soleil en hiver une fois les feuilles tombées. Si vous n’avez pas d’arbre, préférez un emplacement ombragé.

Vous avez la place et de l’ombre au sein de votre extérieur ? Il faut désormais penser aux accès et ouvertures du poulailler.

Adapter la construction du poulailler à l'environnement existant
Adapter la construction du poulailler à l’environnement existant

Quelles sont les ouvertures à penser et à créer ?

Une fois les dimensions et l’emplacement validés, il faut réfléchir aux ouvertures. Vous aurez à accéder régulièrement au poulailler pour récupérer les oeufs et effectuer son nettoyage. Il vous faut donc des ouvertures suffisamment importantes et accessibles pour que vos mouvements soient libres. De préférence, une circulation tout autour du poulailler est un plus.

Bien entendu, pensez à l’orientation des ouvertures en fonction de la taille du poulailler et de l’endroit où vous allez le disposer. Une ouverture bloquée par un mur… c’est ballot ! Bien entendu, il vous faut réaliser, obligatoirement, un plan. Taille, emplacement et ouvertures validées ? Il est temps de pensez aux matériaux dans lequel construire le poulailler.

Les ouvertures doivent être faites avec bon-sens
Les ouvertures doivent être faites avec bon-sens

Quel matériau pour construire un poulailler ?

Une fois votre plan réalisé, il est temps de penser aux indispensables : le toit, le plancher, l’enclos, les trappes, la charnière, les boulons, les vis et la grille de ventilation. Sans oublier les accessoires : la mangeoire pour la nourriture, l’abreuvoir pour l’eau et le pondoir pour faciliter la récolte des œufs. Et oui ! Le poulailler ce n’est pas que quelques planches !

Plusieurs possibilités existent. Vous avez le choix entre le bois, le béton ou le PVC. Le bois est un matériau isolant, écologique et facile à travailler. Le béton et le parpaing sont des matériaux plus durables et sécurisés. Sachez que la plupart des poulaillers en vente sont en bois. Utilisez du bois naturel et résistant comme le cèdre rouge ou le séquoia, plutôt que du bois traité qui contient des métaux lourds, comme l’arsenic, qui peuvent être dangereux pour la santé de vos poules. N’importe quel matériau résistant aux intempéries peut être utilisé pour le toit. Ce dernier peut être végétalisé.

Sachez également qu’un poulailler comprend deux espaces de vie : un espace clos pour dormir et pondre des œufs et un espace en plein air pour se promener durant la journée. L’espace clos doit s’ouvrir directement sur celui en plein air. Il doit être surélevé de plusieurs dizaine de centimètre afin qu’il y ait suffisamment d’espace pour recueillir les excréments. Aussi, il doit être recouvert et entouré de grillage métallique de tous les côtés pour empêcher les prédateurs d’y pénétrer. Tous les points d’accès devraient être verrouillables pour protéger les poules des prédateurs. N’oubliez également que les renards ont tendance à creuser pour passer sous le poulailler.

Un bois naturel est un matériau idéal pour construire son poulailler
Un bois naturel est un matériau idéal pour construire un poulailler

Aménagez l’intérieur de l’habitat des poules

L’intérieur du poulailler n’a besoin que d’une épaisse couche de paille sur le sol pour absorber les excréments des poules et l’humidité quand il pleut. Vous devez y disposer aussi un abreuvoir pour que vos bêtes puissent se désaltérer sans oublier les perchoirs et les pondoirs.

Il existe des nichoirs préfabriqués que vous pouvez acheter. Sinon, vous pouvez disposer des étagères en bois avec des séparateurs en contreplaqué et les remplir de paille. Attention, les perchoirs doivent être plus hauts que les pondoirs.

L'important c'est le confort !
L’important c’est le confort !

Quelques décorations et accessoire supplémentaires

Quels suppléments voudriez-vous dans le poulailler ? Evidemment, une décoration utile et qui vous aiderait à prendre soin de vos poules de la meilleure des façons. Vous pourriez penser à ajouter de l’électricité, une source d’eau comme une pompe agricole ou encore un ventilateur pour aider à la ventilation et au refroidissement.

Finalement, peu importe le poulailler que vous décidez de construire ou acheter pour vos poules, le garder propre et bien aéré est la clé du succès pour une maison cinq étoiles. Si vous vous sentez prêt à construire un poulailler fait-maison plutôt que de l’acheter alors consultez notre page : fabriquer un poulailler. Sinon, il n’est pas trop tard pour vous en procurez un. Pour mémoire, acheter un poulailler, pré-fabriqué, revient généralement un peu plus cher mais vous gagnerez un temps précieux.