Élever des poules peut être thérapeutique, gratifiant, amusant et pour les débutants, un peu énervant ! Il y a des tonnes d’informations sur l’élevage des poules et il est difficile de tout trier pour déterminer ce qui est juste, de ce qui ne l’est pas et ce qui est tout simplement… loufoque ! Nous rassemblons sur cette page l’essentiel de ce que vous devez savoir pour élever vos poules en plein air et vivre le bonheur avec elles.

Elever des poules en ville ou à la campagne. Plus qu'une mode, un nouvel état d'esprit !
Elever des poules en ville ou à la campagne. Plus qu’une mode, un nouvel état d’esprit !

Mais avant de vous lancer dans l’élevage de poules voici quelques questions à vous poser  :

  • Pourquoi élever des poules ? Pour les oeufs ou par plaisir ?
  • Où allez-vous les mettre ?
  • Êtes-vous prêt à passer du temps avec elles ?
  • Qui s’occupera de l’entretien du poulailler lorsque si vous partez en vacances ?
  • Comment nourrir les poules en votre absence ?
  • Souhaitez-vous acheter un poulailler ? Ou préférez-vous fabriquer votre poulailler maison ?
  • En fonction de la réglementation concernant les poulaillers, avez-vous le droit d’avoir des poules ? Si oui, combien ?

Une fois que vous vous êtes posé toutes ces questions et que vous décidez que rien ne pourra vous arrêter : démarrez donc votre recherche de bonnes poules à élever et du meilleur poulailler !

Choisir la bonne race de poules à élever

Il existe des centaines de races de poules. Elles peuvent être regroupées en plusieurs catégories :

  • Les poules qui ont un taux de croissance lent et qui peuvent vivre une longue vie en plein air (la poule plaisir)  ;
  • Les pondeuses : ces poules ont été élevées pour produire des œufs (celles qui nous intéressent). Elles peuvent vivre – elles aussi – une vie agréable en plein air ! Malheureusement certains industriels exploitent les poules pondeuses. Ils élèvent les poules en cage à peine plus grande qu’une feuille A4.
  • Les races à viande (les poulardes, communément appelées poulet) : elles sont élevées en batterie pour la viande. Elles grandissent très rapidement, sont engraissées et prennent du poids à un rythme alarmant. Fruit, ici aussi, d’industriels malveillants,  elles sont prêtes à l’abattage à environ neuf semaines.
  • Les poules d’ornement ou de concours.

Selon la race, mes poules pondent plus ou moins rapidement. Les races naines, par exemple, pondent tôt mais leurs oeufs sont plus petits. Globalement les races dites « légères » (la poule rousse, la Leghorn, la Gournay ou encore la Gauloise) pondent vers l’âge de 5-6 mois. Les races dites « lourdes » (La Brahma par exemple) pondent vers l’âge de 7-8 mois. Les poules que vous trouverez fréquemment au sein des poulaillers sont de race légère et rustique. Elles sont considérées comme de bonnes pondeuses. Si vous élevez des poules en plein air pour leurs oeufs, optez donc pour ces dernières.

Combien de poules doit-on avoir ?

Une poule pond en moyenne quatre à cinq œufs par semaine. Cela fait plus de 200 œufs par an. A vous de voir donc le nombre d’œufs que vous souhaitez chaque semaine. Par exemple, si vous voulez 16 œufs par semaine, 4 poules feront l’affaire. Ceci étant dit, démarrer avec deux poules semble judicieux pour les débutants en élevage de poules. Par ailleurs, certaines et certains souhaitent élever des poules en ville et n’ont pas nécessairement une place débordante pour accueillir un nombre illimité de poules. SI vous avez des doutes, consultez nos informations sur combien de poules au m2 mettre dans un poulailler. dans Vos calculs sont désormais terminés ? Soyez donc prêt à les accueillir ! En fonction, si  l’une de vos poules couvent ses oeufs vous aurez peut-être à intégrer un poussin au poulailler.

Le poulailler : l’habitat indispensable pour élever des poules

Les poules ne sont pas très exigeantes en terme d’habitat. Elles n’ont pas besoin d’eau courante ou d’électricité. Pour autant, ce n’est pas une raison pour élever des poules en cage comme un industriel malveillant ! Elles ont besoin d’un endroit où elles peuvent s’abriter du soleil et se reposer (le dortoir). Mais également d’un espace en plein air (la zone de promenade). Cette dernière peut être étendue à l’aide d’un enclos. Le poulailler doit être résistant à l’eau et très bien aéré. L’humidité et l’ai contaminé sont des fléaux pour les poules.

Quelques pré-requis pour élever des poules en plein air
  • L’espace : élever des poules en ville est tout à fait possible mais il est essentiel que les poules disposent d’un espace suffisant pour cohabiter pacifiquement. Comptez 2 à 4 mètres carré pour 4 poules. S’ils elles s’entassent les unes contre les autres, elles sont susceptibles d’adopter des comportements antisociaux, comme se picorer les unes les autres. Pensez à l’hiver lorsque les poules sont dans toutes le dortoir.
  • La température : idéalement, le poulailler devrait être frais en été et chaud en hiver. Une bonne circulation d’air maintiendra le poulailler à une température optimale pour vos poules. Si vous pensez qu’il fait trop chaud, vous devez ajouter des trous de ventilation supplémentaires.
  • Les pondoirs : vous aurez besoin d’environ un pondoir pour trois poules, mais cela ne fait jamais de mal d’en avoir plus.
  • Le perchoir : c’est un endroit où les poules se rassemblent pour dormir la nuit. Elles dorment généralement toutes sur le même perchoir, bien que certaines préfèrent être seules si elles se sentent parfaitement en sécurité.
  • L’espace de promenade  : en plus d’un dortoir sécurisé, vos poules auront aussi besoin d’avoir accès à un espace extérieur. Comptez a minima 1 mètre carré par poule dans la zone de l’enclos ;
  • La sécurité : un poulailler solide gardera vos poules en sécurité. Sachez que bien des prédateurs ont l’audace de venir se faufiler dans votre jardin pour essayer de dévirer vos poules ! Soyez donc vigilants.

Les gestes basiques pour un bon élevage

  • L’eau : une poule boit environ une tasse d’eau par jour. Elle en prendra fréquemment de petites gorgées tout au long de la journée. Un manque d’eau peut affecter la production d’œufs. Assurez-vous donc qu’elles en aient assez. Sachez que vous pouvez mettre l’eau dans n’importe quel récipient en plastique, mais le plus pratique est d’acheter un abreuvoir.
  • La nourriture : donnez à vos poules une nourriture saine les rendra heureuses et favorisera la ponte. En revanche, une mauvaise alimentation peut mener à toutes sortes de problèmes, y compris la perte de poids. Pour fournir à manger aux poules, vous aurez ainsi besoin d’une mangeoire.
  • Les routines du matin et du soir de la poule : le matin, laissez vos poules sortir du poulailler. Vérifiez la nourriture et l’eau. Jetez un coup d’oeil général pour vous assurer que tout va bien. Nettoyez et débarrassez les fientes et l’humidité du poulailler. Lorsque le soleil se couche, enfermez les poules en sécurité au sein du poulailler et ramasser les oeufs si cela n’a pas été fait. Evidemment, il s’agit là du strict minimum pour élever des poules. Vous aurez aussi à accomplir certaines tâches d’entretien chaque semaine et un grand ménage via une désinfection deux fois par an.