Obtenir et élever des poussins est excitant mais parfoisun peu angoissant pour les propriétaires de poulaillers. Il existe quelques éléments importants à connaître. En effet, vous pouvez et devez réaliser certaines tâches pour rendre cette expérience aussi simple et agréable que possible. Tout d’abord, commençons par la couveuse.

Bien élever ses poussins est primordial !
Bien élever ses poussins est primordial !

La couveuse pour élever des poussins

La première maison du poussin sera la couveuse. La taille de la couveuse dépend du nombre de poussins que vous avez. Visez approximativement 0,8m2 par poussin. Bien entendu, comme à l’accoutumé, au plus la place est importante, au mieux les poussins seront. Le surpeuplement des poussins peut causer un tas de problèmes. Ils grandissent si vite que ce qui peut vous sembler généreux en terme d’espace va vite vous paraitre étriqué  ! L’espace est primordial pour élever des poussins correctement.

Le fond de la couveuse doit comporter une couche de litière propre (des copeaux de pin ou similaires sont l’idéal). Ne tapissez pas le fond avec du papier journal ! Ce dernier est glissant et peut entraîner des problèmes aux pattes chez les poussins. Pour les très petits poussins, utilisez du papier absorbant que vous disposerez sur les copeaux de bois. Cet assemblage les empêchent ainsi de picorer et manger la litière. Alors qu’ils découvrent la nourriture, il n’est pas idéal de laisser le poussin manger mes copeaux.

La litière se change tous les deux jours et ne doit pas rester humide. La propreté est très importante à ce stade. Les poussins s’exposent à un certain nombre de maladies comme la coccidiose. Cette dernière se développe dans un environnement humide. De nombreux problèmes de santé peuvent être évités avec un entretien adéquat. Lorsque le poussin a environ un mois, ajoutez un dortoir bas à environ 10 centimètres du sol de la couveuse. Ce dernier va donc encourager les poussins à commencer à se percher. Elever des poussins sans lampe n’est pas recommandé. Ceci étant dit, ne placez pas directement la couveuse sous la lampe chauffante. Il y fera trop chaud.

La température à respecter

Sans transition, la couveuse se chauffe à l’aide d’une ampoule munie d’un réflecteur. Vous en trouverez dans la plupart des quincailleries. Une ampoule de 100 watts convient généralement bien. Ceci étant dit, la plupart des éleveurs utilisent une lampe à chaleur réelle (lampe chauffante comme dans les terrariums). La température doit être d’environ 32 °C pour la première semaine dans la partie la plus chaude de la couveuse. Réduisez ensuite cette dernière de trois degrés chaque semaine jusqu’à ce que les poussins aient leurs plumes (âgées de 5 à 8 semaines).

Il est important de fournir des zones plus chaudes et plus froides dans la couveuse. Les poussins pourront ainsi se déplacer et réguler la température de leur corps. Un thermomètre dans la couveuse peut s’avérer utile. En cas de doute, observez le comportement de vos poussins. Si ils halètent ou se blottissent dans les coins les plus éloignés de la lumière, ils ont trop chauds. Si ils s’entassent en boule sous la lumière, ils ont trop froid. Vous pouvez ajuster la distance de la lumière (ou changer la puissance de l’ampoule) jusqu’à obtenir une bonne température. Il est important de vous assurer que vous utilisez la bonne ampoule pour votre couveuse. Une mauvaise utilisation peut être fatale !

La nourriture et l’eau pour les poussins

Assurez-vous de toujours avoir de l’eau fraîche et propre pour vos poussins. Éloignez le plus possible l’abreuvoir de la lampe chauffante et, si vous utilisez un bol, remplissez-le de billes d’argiles ou de cailloux propres. Ce remplissage évite que les poussins ne se noient si ils tombent accidentellement dans l’abreuvoir. La chute dans le bol d’eau est une étape inévitable à leur développement. Malheureusement, cet apprentissage a souvent des conséquences fatales si elles ne sont pas anticipées.

Les poussins grattent pour chercher leur nourriture. Néanmoins, disposer une mangeoire qui garde la nourriture dans un endroit unique et sec est important. De nouveau, la propreté est primordiale ! Les poussins commencent avec des aliments particuliers. Ils sont formulés pour leurs besoins diététiques et se présentent parfois sous forme médicamenteuse. Les aliments médicamentés sont généralement traités avec une petite quantité d’Amprolium. Ce composé organique aide ainsi à prévenir la Coccidiose et vous permet donc d’élever vos poussins en minimisant les risques.

Récréation : vos poussins ont besoin de jouer

Les poussins sont curieux. Après la première semaine ou les deux premières semaines, ils peuvent être mis à l’extérieur pour de courtes périodes. Procédez ainsi uniquement si la température est suffisamment élevée. Au vu de leur jeune âge, restez vigilants et n’hésitez pas à les surveiller. Les poussins peuvent se déplacer rapidement, se faufiler dans de petits espaces et sont impuissants face à divers prédateurs. Ici le prédateur n’est pas nécessairement le renard. Il s’agit également du chien ou du chat de la famille. Les poussins excellent agilement dans l’art de l’évasion. Assurez-vous qu’ils soient dans un enclos suffisamment hermétique ! Vous le constaterez, les poussins adorent suivre leurs maîtres.

En effet, comme les poules, ils adorent leurs propriétaires. Certains poussins viendront même quand vous les appellerez. Au fur et à mesure, prolongez la durée de balade de vos poussins. Ils s’habitueront ainsi progressivement à passer du temps à l’extérieur. Cela facilitera également la transition vers le poulailler, pour eux, et pour vous.  Consultez notre guide pour savoir quand mettre un poussin dans le poulailler ?

Élever des poussins et les garder en bonne santé

Par ailleurs, sachez que les poussins sont sujets à une maladie de type constipation. Il arrive que leurs excréments collent à leurs orifices et les obstruent. Les poussins ne peuvent donc plus se soulager. Si vous ne les traitez pas, ils mourront. Vérifiez donc les voies (anus) de vos poussins deux fois par jour pendant les deux premières semaines.

Si vous trouvez un anus de poussin pâteux ou bouché, faites-le tremper dans de l’eau tiède et retirez le bouchon. Tapotez ensuite la zone, séchez la et appliquez un peu de vaseline ou d’huile végétale. Sachez qu’il existe une astuce pour prévenir de ce phénomène. En effet, le vinaigre de cidre (idéalement biologique) aide à prévenir des anus de poussins bouchés. N’hésitez pas donc à apporter 1 cuillère à café de vinaigre de cidre pour un litre d’eau dans l’abreuvoir des poussins. Besoin d’aide pour élever des poussins ? Faites-le nous savoir !