.Les poules vous servent des œufs bien frais. Vous devez absolument prendre soin de leur habitat. Il ne suffit pas seulement de leur trouver un beau poulailler. Vos poules ont besoin que leur environnement soit propre. Il en va de leur santé et de leur bien-être. Contrairement à ce qu’on peut penser, l’entretien du poulailler n’est pas une corvée. Avec une bonne organisation, vous y arriverez sans peine. Nous avons regroupé pour vous les tâches à faire tous les jours, chaque mois et deux fois l’an pour garder votre poulailler toujours propre.

Entretenir son poulailler comme son chez-soi !
Entretenir son poulailler régulièrement est indispensable pour maintenir la bonne santé des poules

L’entretien du poulailler au jour le jour

Un entretien régulier permet de débarrasser votre poulailler de mauvaises odeurs, de lutter contre les maladies dues aux parasites et microbes. Voici comment faire :

  • Vérifiez l’abreuvoir et nettoyer/remplir au besoin : vous devez vous assurer que vos poules disposent toujours d’une source d’eau douce propre. Les copeaux, la paille et les crottes peuvent entrer dans l’eau et l’infecter. Assurez-vous de nettoyer l’abreuvoir s’il est visqueux. Utilisez de l’eau et du savon, rincez bien et utilisez du vinaigre blanc pour désinfecter. C’est important, car les poules n’aiment pas boire de l’eau sale. Même chose pour la mangeoire. Elle doit toujours être propre.
  • Nettoyez et désinfectez les accessoires, les perchoirs, les tiroirs, les pondoirs… Ils doivent être débarrassés de fientes. L’accumulation d’excréments pollue l’air dans le poulailler et peut causer des dommages à la vision et au système respiratoire de vos poules.
  • Aspergez d’eau le poulailler vide de temps en temps pour prévenir les parasites aviaires.
  • Nourrir les poulets : vous avez le choix entre donner assez de nourriture avec une grande mangeoire suspendue et ajouter au besoin, ou leur en donner une quantité fixe chaque jour.
  • Ramassez les œufs : en ramassant les œufs tous les jours, on s’assure qu’ils sont aussi propres, le moins craquelés et qu’ils sont le plus frais possible.
  • Observez-les : passez un peu de temps pour observer vos poules afin de vous assurer qu’elles sont en bonne santé. Des yeux brillants, des plumes lisses, des poules actives et alertes sont des signes de bonne santé.
  • Vérifiez le grillage du poulailler : pour éviter qu’un prédateur ne vienne attaquer vos poules. Vous devez vous assurer qu’il n’y ait pas de trous en dessous et autour de votre poulailler.
  • Préservez votre poulailler des infiltrations d’eau en vérifiant régulièrement la toiture. L’humidité fait développer des moisissures et des champignons qui sont source de maladies.

Les tâches mensuelles

  • Gérer la litière : la façon de procéder dépend de la méthode de litière que vous utilisez. Pour le poulailler urbain, vous devez changer la litière au moins une fois par mois. Les grands poulaillers ruraux peuvent utiliser la méthode de la litière profonde. Il s’agit de commencer avec trois à quatre centimètres de litière. Chaque mois, ou lorsque les excréments s’accumulent, vous ajoutez plus de litière jusqu’à ce que vous ayez 6 cm ou plus de litière. Avec cette méthode, vous enlevez toute la literie deux fois par an.
  • Rafraîchir les pondoirs : lorsque la litière (la paille) du pondoir est souillée de fientes ou d’œufs cassés, enlevez les parties mouillées ou sales et mettez de la paille fraîche. Cela aide à garder vos poules couchées dans les pondoirs, tout en facilitant le travail de nettoyage des œufs.
  • Nettoyer et désinfecter les abreuvoirs : frotter les abreuvoirs avec du savon et de l’eau tiède, bien rincer et désinfecter avec la solution désinfectante de votre choix. Le vinaigre blanc est le plus simple et le plus naturel. L’utilisation d’une huile de cade vraie est idéale contre la gale des poules. Elle s’applique notamment sur les perchoirs et sur les poules.
  •  La fréquence de cette tâche dépend de vous mais vous devriez le faire au moins une fois par mois.

A faire deux fois l’an

  • Nettoyer et désinfecter le poulailler : une ou deux fois par an, enlevez tout ce qui se trouve dans le poulailler et lavez toutes les surfaces de fond en comble. Utilisez un nettoyeur à haute pression. Nettoyez les pondoirs, les perchoirs, enlevez les feintes puis aspergez du désinfectant et de l’insecticide partout avant de rajouter de la litière toute neuve.
  • Préparez-vous pour l’hiver : s’assurer que vos poules sont prêtes non seulement à survivre, mais aussi à s’épanouir dans le froid hivernal est un élément important de l’entretien du poulailler. Procurez-vous des chauffe-eau pour vos abreuvoirs si nécessaire. Assurez-vous d’avoir de l’espace pour tout le monde ; c’est ainsi que les poules restent au chaud. Ne chauffez pas votre poulailler.

L’entretien du poulailler en résumé

Que ce soit l’entretien journalier, mensuel ou semestriel vous devez procéder en journée lorsque les poules quittent le poulailler et se promènent dans la zone plein air. Elles ne doivent pas absorber les produits désinfectants que vous utiliserez. En plus, faire l’entretien dans la soirée empêche les poules de dormir. C’est une chose qu’elles n’apprécient pas.

Pour éviter que l’entretien devienne une corvée, disposez du sable sous la sciure ou la paille afin que les fientes ne se collent pas au sol du poulailler. Vous échapperez ainsi à de longues minutes de nettoyage. Vous pouvez aussi installer un grillage en dessous des perchoirs pour éviter que les excréments ne collent partout et faciliter leur récupération par dessous le poulailler.

En gardant le rythme de ces tâches, vous garderez vos poules heureuses, en bonne santé et elles pourront pondre beaucoup d’œufs. Attention, ne négligez pas l’entretien et ne le repousser pas au lendemain ! Vous aurez plus de travail et vos animaux auront pris le temps de contracter des maladies. Besoin d’une solution rapide ? Consultez notre guide pour nettoyer un poulailler en cinq étapes rapides !