Vous avez terminé la lecture de notre guide « comment nettoyer un poulailler ? » et avez terminé de désinfecter le poulailler ? Aucun doute, vous vous demandez désormais quelle litière utiliser ! L’une des clés pour garder les poules en bonne santé et éviter la mauvaise odeur est l’utilisation appropriée d’une bonne litière de poulailler. Il existe de nombreux types de litière. Pour bien fonctionner,  cette dernière doit être capable d’absorber l’humidité, d’isoler le sol du froid et de donner une chance aux poules de prendre des bains. Quelle est la litière idéale pour poulailler ? Toutes ont des avantages et des inconvénients. La litière la plus couramment utilisée se constitue de copeaux de bois. Intéressons nous ici aux alternatives telles que le sable, la sciure ou la paille.

Quelle litière pour un poulailler ? Découvrez la sciure ou la paille de chanvre pour vos poules
Quelle litière pour un poulailler ? Découvrez la sciure ou la paille de chanvre pour vos poules

Litière pour poulailler : sciure ou paille ?

Utilisez de la sciure de bois dans un poulailler

La sciure de bois peut avoir une odeur agréable, elle est absorbante et dessèche les fientes. La sciure, contrairement à la paille est néanmoins poussiéreuse. Les poules adorent prendre des bains de poussière et s’y rouleront bien volontiers. La poussière se dépose alors dans l’ensemble du poulailler. En sus, vos poules sont extrêmement sensibles aux problèmes respiratoires qui peuvent survenir suite de l’inhalation de la poussière. Si vous optez pour la sciure de bois vérifiez impérativement qu’elle n’est pas issue d’un bois traité chimiquement. Le gros avantage de la sciure non traitée est qu’elle ne comporte aucun risque de transmission de maladie. Qui plus est, il s’agit probablement de la litière de poulailler la plus facile à débarrasser.

Quelle paille pour la litière du poulailler ?

La paille est une autre litière courante. Elles est peu coûteuse mais n’est pas aussi absorbante et facile à nettoyer que les copeaux de bois ou la sciure. Les avantages de la paille, hormis son prix, est qu’elle ne dégage pas de poussière et ne moisit pas. Aussi, elle se décompose très rapidement. Par ailleurs, la paille est creuse. Elle emprisonne donc l’air chaud en hiver et aide à isoler votre poulailler. Aussi, les acariens et les poux ne s’y cachent pas. Pour plus de sécurité, saupoudrez le tout de terre de diatomée ou de chaux. Vous réduirez ainsi le risque de vapeur d’ammoniac due à l’accumulation des fientes. La paille séchera aussi plus facilement et les insectes s’éloigneront. Préférez la paille de lin ou paille de chanvre qui ont des vertus désodorisantes et s’humidifient mois que la paille de colza ou de blé. La paille est idéale dans les pondoirs mais et donc moins propice en tant que litière.

Le sable dans un poulailler : uniquement pour le bain des poules

Le sable a lui seul ne peut pas constituer une litière pour vos poules. Il est souvent trop froid en hiver et brulant en été ! Le sable est utile pour réaliser un bain sec pour vos poules. Ces dernières adorent se frotter dans la poussière pour ôter les parasites potentiellement jonchés sous leurs plumes. De fait, vous pouvez donc creuser un trou à l’extérieur du dortoir de 20 à 30 centimètres de profondeur. Glissez-y du sable fin mélangé à de la terre de diatomée. Recouvrez d’un toit pour protéger la zone de bain des intempéries. Après un bain de poussière, les poules seront aussi fraiches qu’un humain qui sort de sa douche !

En résumé, peu importe votre choix, la litière doit rester sèche pour rester inodore et saine. Il n’existe pas de litière idéale pour poulailler. Si elle est mouillée parce qu’un abreuvoir fuit ou se renverse, il est essentiel d’enlever immédiatement la litière trempée et la remplacer par une autre fraîche et sèche. La sciure de bois est la solution la plus simple en entretien  et minimise le risque de circulation de bactérie. La paille est la moins onéreuse et implique plus de changements. Le sable est utile que pour les bains. Les copeaux de bois, souvent les plus utilisés,  peuvent créer de blessures aux pattes des poules.